Angels of Florence, le parfum céleste signé Santa Maria Novella

jeudi 25 février 2016

Retour en août 2015.
À l'occasion de nos neuf ans d'amour avec mon adoré, j'ai eu droit à quelques jours très romantiques dans la capitale toscane.
J'ai découvert et visité quelques sites historiques splendides, dont l'ancienne officine Santa Maria Novella, rendue célèbre en France par Catherine de Medicis.
J'y suis allée pour visiter ce lieu mythique, m'imprégner de son histoire, sans avoir l'intention d'acheter quoi que ce soit (enfin, je n'avais pas fermé totalement la porte non plus, soyons honnête).
Mais, désireuse de découvrir ce petit Angels of Florence qui me trottait dans la tête depuis quelques années, j'ai demandé à la vendeuse de le sentir sur touche.
De la touche, je suis passée au poignet.
J'ai fait le tour de la boutique, admiré les dorures, le bois de noyer des meubles anciens, les mystérieuses fioles d'apothicaire, et humé les savons artisanaux (mention spéciale pour celui aux amandes, dont l'odeur est absolument divine), et j'ai compris au fur et à mesure que les notes se dévoilaient, que je ne pourrais pas sortir sans ce parfum.



Angels of Florence a été lancé en 2006, à l'occasion du 40e anniversaire des inondations qu'a connues la ville.
Le parfum est d'ailleurs nommé en hommage aux volontaires qui ont afflué du monde entier pour apporter leur aide.
Une partie des bénéfices est reversé à la fondation du même nom, qui restaure les œuvres d'art abîmées par cette catastrophe.




Je suis totalement fan de la présentation.
Un flacon en verre givré, carré, aux angles arrondis.
À  l'avant, une écriture jaune dorée indique le nom de l'officine, et, à l'arrière, un monogramme tout en relief surplombe le nom de cette cologne, qui n'en a justement que le nom car elle n'a rien à envier à la tenue des eaux de toilette présentes sur le marché. 
Deux cabochons sont également fournis, un tout rond si l'on souhaite s'en servir en se frictionnant le corps, ou par exemple en versant quelques gouttes dans l'eau du bain, (comme une cologne, en bref) et un de forme cylindrique à apposer sur le vaporisateur pour se parfumer.



Angels of Florence fait partie de la famille des floraux fruités.
Les notes de tête sont fraîches et fleuries, comme un air de printemps.
Lilas, jasmin, fleur d'oranger et gardénia dévoilent ensuite une touche fruitée apportée par la pêche et le melon, contrebalancés quelques temps plus tard par une note un peu verte de feuille de violette, cependant très fugace.
Le fond est vraiment musqué, un musc propre et très vaporeux, qui confère à ce parfum une dimension très romantique, mais qui est également soutenu par des notes plus profondes de vanille, d'ambre gris et de bois de santal, qui font, pour moi, toute la différence.
C'est ce qui m'a le plus séduite dans ce parfum sans chichis, facile à porter et en toute saison.
Il n'est pas incommodant, et conviendra aussi bien à une jeune fille qu'à une femme.



Santa Maria Novella - Angels of Florence
90 euros/100 ml

Quant à l'officine, je ne saurais que trop vous conseiller d'aller y faire un tour si vous passez par Florence.
L'entrée est libre et les vendeuses très sympathiques
(comprenez : polies et disponibles, sans êtes collantes).
Et fouler le sol de marbre de l'une des plus anciennes officines du monde, c'est quand même quelque chose.

Je vous laisse sur trois petites photos prises lors de ma visite.




Assez mystique, finalement, non ? :)