Rouge coco Chanel Arthur || On my lips #2

jeudi 19 mars 2015

A moins d'avoir passé ces dernières semaines enfermées dans un igloo ou enlevée par les extra-terrestres, vous savez sûrement que les nouveaux Rouge coco ont refait leur apparition.
Chanel les remet en scène.
Certaines teintes ont disparu, d'autres restent fidèles au poste, sous un nouveau nom.
Mais tous portent celui d'une personne ayant compté dans la vie de Gabrielle Chanel.
Un(e) ami(e), un amant, un amour...


La Maison Chanel nous promet ainsi une gamme de couleur étoffée, plus de brillance sur les lèvres, et surtout, une hydratation beaucoup plus intense, grâce à des actifs telles que les cires de magnolia et de jojoba, ainsi que la fleur de tournesol.
Et c'est sur ce point que j'ai été super enjouée.
Car même si j'adorais les couleurs, (Gabrielle ou Égérie par exemple, faisait partie de mes préférés)  il y avait un point négatif à ce rouge à lèvres, il me desséchait pas mal les lèvres.
Alors, quand j'ai su que la formule avait été repensée, j'ai forcément trépigné d'impatience jusqu'à en avoir un premier dans les mains.


Arthur, ou le prénom du grand amour de Mademoiselle.


Il n'en fallait pas plus à la romantique que je suis pour choisir cette teinte.
Rouge, comme la passion qui les liait.
Un rouge attendri par des nuances orangées.
Le genre qui illumine le teint avec le joli hâle des premières couleurs que l'on prend au printemps.



Concernant le packaging, rien de nouveau.
On ne change pas une équipe qui gagne.
Le noir et le blanc, la touche de doré...
Un étui sobre, élégant, raffiné.
Le dress code de la Maison.



L'application est très facile.
Le raisin glisse littéralement sur les lèvres et le confort est largement, largement supérieur aux premiers Rouge coco.
On a pour ainsi dire, plus l'impression de porter un baume.
C'est léger, ça ne plaque pas.
Un vrai plaisir.




L'opacité est modulable, les couches peuvent se superposer sans souci, selon votre préférence, pour un rendu plus franc ou plus discret.
Quant à la tenue, je dirais environ 3 heures et des poussières, ce qui reste très correct pour une formule telle que celle-ci.

Je suis faible, je craque totalement sur le packaging et le confort des nouveaux Rouge coco.
Mon prochain ?
Sans doute le Roussy.





Rendez-vous sur Hellocoton !