Mon œil ! || DDL #2

lundi 16 mars 2015

Comme je vous l'avais dit il y a quelques semaines, je ne participe pas systématiquement aux défis du lundi.
Mais parfois, je me lance, quand je trouve que je peux blablater moi aussi, avec vous, autour du thème dédié.
Aujourd'hui, le défi du lundi porte sur le contour de l’œil, cette zone si fragile que l'on tend parfois à oublier.



Je l'ai moi-même fait longtemps, me trouvant trop jeune pour déjà me focaliser sur cette zone, malgré quelques essais de crèmes, par-ci, par-là.
Sans compter les jours de flemme, bien sûr.
Mais l'an passé, je me suis rendue compte qu'une crème de jour ne suffisait pas...
à seulement 26 ans, j'avais tout de même besoin de redoubler d'hydratation au niveau du cdy.
Ne buvant clairement pas assez, dormant mal et passant pas mal de temps derrière l'ordinateur, (génial, comme combo) ma peau commence à en ressentir les effets.
J'utilise donc des soins adaptés quotidiennement et vraiment religieusement depuis un peu plus d'un an maintenant.
Je dois dire que j'ai eu la chance de tomber quasi illico sur un produit qui a su répondre en tous points à mes attentes, à savoir ridules de déshydratation, cernes, et parfois petites poches.
Je voulais aussi qu'il agisse en prévention.
Ce soin, je vous en avais déjà parlé dans un billet sur mes favoris du mois.
Il s'agit du contour des yeux d'Antipodes à l'huile de graine de kiwi.


Il contient également de l'huile d'avocat, de carotte et de manuka.
J'aime sa texture légère et soyeuse qui pénètre rapidement, et sa formule qui apporte une hydratation intense et durable.
Non parfumée, et contenant 99,9% d'ingrédients naturels, je crois vraiment que je n'aurais pas pu trouver mieux pour prendre soin de mon contour de l’œil.
Surtout pour un format de 30 ml hyper économique.

Depuis peu, j'ai troqué son application du soir par un soin Diadermine de la gamme Lift+.
Alors, je vous avoue, c'est un peu idiot quand on est aussi contente d'un soin, mais j'étais vraiment curieuse de tester cette gamme.
C'est un gel-crème de couleur blanc-rosé, que l'on peut appliquer sur le visage et le contour de l’œil, et qui est sensé donner un léger effet tenseur.
Ce n'est pas forcément ce que je recherchais, mais l'argument marketing m'a appelée : "peaux stressées" "sommeil"...
Et je dois dire que le contour de l’œil semble plus lumineux au réveil.
Ce soin n'apporte pas une hydratation suffisante dans le temps, je ne préconise pas de l'appliquer seul, mais intégré à ma routine actuelle, il me convient et je prends plaisir à l'utiliser.


Niveau makeup, l'outil indispensable, c'est bien entendu l'anti-cernes.
Je suis habituée à me tourner vers Laura Mercier dont la réputation n'est plus à faire.
Mais encore une fois, ma curiosité m'a poussé à tester le nouvel anti-cernes Urban decay.
La couleur que j'ai choisie (Light warm) est vraiment parfaite, de même que la texture.
Ni trop liquide ni trop épaisse.
Elle se travaille bien, et un micro-pois suffit à illuminer véritablement le contour de l’œil.
L'anti-cernes Naked skin convient aussi très bien à mes cernes parfois légèrement marqués en période d'épuisement.
Il respecte également cette zone très sensible, personnellement je ne ressens aucun tiraillement après application.
Mais je vous en parlerai encore plus en détail dans un prochain billet.


Enfin, je fais ponctuellement une petite cure de peptides, comme les capsules de sérum de la marque Six cosmetics, vues sur la photo de groupe.
Et si je ne devais garder qu'un seul secret beauté pour mes yeux, ce serait de bannir plus vite que je ne l'ai fait, le démaquillage au coton qui agresse beaucoup trop...
Je vois une réelle différence depuis que j'ai abandonné toute utilisation de produit biphasé pour le remplacer par l'application d'un lait ou d'un baume, aux doigts, en rinçant avec une mousseline de coton plutôt qu'avec un disque.

Malmener nos petits yeux ?
Plus jamais ça.


 

Rendez-vous sur Hellocoton !